La prise de parole en public : un art qui se travaille

La parole est un outil puissant. Il a levée des foules, pour le meilleur comme pour le pire, si on en juge de par les leaders dont s’est dotée l’humanité au fil des siècles. Héros, stars, dictateurs, leaders spirituels, tous ont pour point commun d’avoir su tirer derrière eux légions de leurs semblables. Si les buts recherchés n’étaient évidemment pas les mêmes, victoires, divertissement, pouvoir ou éveil des consciences, l’instrument en revanche fut celui que nous possédons tous mais maîtrisons à différents niveaux : la voix.

Pourquoi la prise de parole en public est stratégique ?

La conversation que l’on a l’habitude de mener en tête à tête ou face à un groupe restreint de personnes, n’a rien à voir avec la prise de parole en public. Souvent, il n’y a pas de lien préalable noué avec le public. Le public ne se comporte pas comme un être uniforme, ni comme une myriade d’individualités. Il est une forme intermédiaire, un OVNI identitaire si on peut dire. Il peut se montrer hostile ou conquis, et se retourner de l’un à l’autre.

L’effet de groupe est bien entendu présent dans un public et il faut pouvoir le contrôler dans une certaine mesure. Cela procède autant de l’art oratoire que du métier de chef d’orchestre, qui de sa baguette harmonise les dissonances et peut faire se lever une émotion globale. Si on prend l’exemple du site de ce coach en prise de parole à Aix en Provence, d’autres métiers stratégiques sont cités : avocats, conférenciers, homme politique. Il y est fait état de la chose suivante : quel que soit le niveau de maîtrise actuel de sa voix, il est possible d’atteindre un stade supérieur. Alors est-ce conforme à vos objectifs ?

Le travail perfectionne-t-il l’art oratoire ?

La vraie question serait plutôt s’il est un art où le travail est inutile. Bien évidemment la réponse est non, tout se travaille, et donc l’art oratoire est à l’avenant. Les intonations, le timbre, la puissance, la maîtrise des silences et des vibrations… sont autant de variables (liste non exhaustive) qui peuvent être travaillées. D’aucuns les maîtrisent inconsciemment, exerçant une forme de magnétisme sur leurs semblables, mais même naturel, ce charisme peut être renforcé. Pour ceux qui en sont (le croit-on) dépourvus à l’état naturel, il peut se révéler par l’exercice patient et méthodiques, auprès de coachs qui maîtrisent les différentes subtilités de cet art. Donc oui, définitivement la prise de parole en public peut s’améliorer pour peu qu’on s’y donne du mal et qu’on y consacre le temps nécessaire.